05/05/2008

Le temps passe

Le temps passe... et le Manneken Pis, comme dirait l'autre. Le temps passe et je ne sais plus par où commencer... d'abord mes premières heures de formation à l'attelage. Comment vous dire. Aussi grisant que de tournoyer sans s'arrêter au rythme d'une musique entraînante. Danser avec le cheval, se faire à son pas, à son caractère, apprendre à marcher avec lui, à lui parler, l'accompagner. Je marchais derrière le cheval, les guides dans les mains et on a marché, tourné, avancé, stoppé... Tout cela orchestré par Jean-Marc, maître dans l'art de la pédagogie. Bref, c'était vraiment chouette. Il y a aussi à raconter la préparation du "divertissement" (que tous ceux qui ont vu marqué "spectacle" sur l'affiche aient les yeux à jamais fermés!) pour la soirée du 10 mai en Touraine. Je profite d'une fête sur la ferme du Viornay pour présenter le soir, avec mes deux camarades Annie et Dominique, un "truc" qui parle de ce rêve de roulotte. Il y aura des chansons, de la musique, des contes, des textes... mais dans quoi me suis-je embarquée ! moi ? parler devant des gens sans me statuifier sur place ? J'en suis déjà toute tremblotante. Inch'Allah, on verra bien !

22:37 Écrit par Mathilde dans Racontars | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.